Les Amis de la Miséricorde Mère Teresa

Une œuvre chrétienne originale au service de la santé 

La Charte des praticiens de santé

Les principes qui régissent la Charte des praticiens de santé de la Miséricorde Mère Teresa sont les suivants :


Généralités


  Sans prosélytisme aucun, les praticiens de la Miséricorde manifestent leur foi (et annoncent ainsi l’Évangile) :

  • en Dieu, Créateur des hommes, avec leurs trois composantes : corps, esprit (intelligence et émotions), âme
  • en Jésus, Sauveur de l’Humanité
  • en l’Esprit Saint qui travaille l’âme de chaque personne

 

  Cette foi est manifestée par leur attitude vis-à-vis et en face de leurs patients. Par leur comportement, leurs paroles, leur regard, ils discernent le visage du Christ dans les visages rencontrés.

 

  En cas de besoin, le praticien peut référer au conseiller religieux de la Miséricorde.

 

Compétences professionnelles

 

  Le praticien de la Miséricorde appuie sa pratique professionnelle sur des connaissances théoriques et des procédés thérapeutiques grâce à une formation solide. La Miséricorde lui proposera régulièrement des réflexions en bioéthique ainsi que des formations techniques spécifiques.

 

Moyens

 

  Chaque patient étant différent, tout praticien s’engage à prendre le temps de le connaître avant un traitement, de manière à adapter le soin à chaque individu (philosophie personnaliste) et à détecter un éventuel diagnostic différentiel ou d’exclusion.

  Le thérapeute doit mettre en œuvre toutes ses connaissances et son expérience pour accompagner son patient et ainsi lui apporter les soins optimaux.

 

Cohérence

 

  Le thérapeute retranscrit sur fiches (papier ou informatique) les antécédents du patient et le soin effectué.

  Le thérapeute ne doit pas se substituer à un thérapeute plus approprié.

  Le thérapeute ne doit en aucun cas utiliser des techniques possiblement nuisibles au patient (techniques ésotériques, techniques non éprouvées par l’expérience, etc.).

 

Hygiène

 

  Les locaux (salle d’attente, salles de soins, WC) doivent être propres et confortables.

  Les praticiens s’engagent à n’utiliser que du matériel stérile à usage unique lors des soins, ainsi qu’à mettre à disposition du public des produits bactériostatiques pour lavage des mains.

 

Respect de la vie privée

 

  Les thérapeutes s’engagent à ce que les informations concernant la vie privée des patients ne soient pas divulgués hors d’un cadre thérapeutique.

 

Vie de prière en commun

 

  Les thérapeutes, en dehors de leur vie spirituelle personnelle, sont persuadés que la prière en commun est indispensable pour soutenir leur vie professionnelle. Ils ont donc à cœur de favoriser un ou plusieurs moments de prières communes dans la journée, si possible dans la chapelle de la Miséricorde (sous des formes variées, chapelet, libres louanges, lectures spirituelles, Angélus, etc.).

 

Relations entre thérapeutes

 

  Les praticiens de santé essayent de vivre entre eux, quelle que soit leur origine professionnelle, une vie fraternelle, faite de compréhension et d’entraide.

  En fonction des besoins propres à telle ou telle personne, ils peuvent être appelés à discuter, dans la plus grande charité, des soins à apporter à tel ou tel patient, éventuellement en mettant en commun leurs dossiers.



La rédaction définitive de cette Charte sera effectuée dès que possible, puis ratifiée par les thérapeutes déjà présents.